Outils de Points de Vente.fr
  • Flux RSS

  • Suivez le flux RSS de Points de Vente.fr
  • Partager :

  • Texte :

  • Diminuer la taille du texte de Points de vente.fr
  • Augmenter la taille du texte de Points de vente.fr

- mardi 19 juin 2018 -

Connexion au site Points de Vente.fr
Abonnement au site Points de Vente.fr
fermer la fenêtre d'inscription

Pour lire l'article

- Acheter l'article :

Vous pouvez acheter l’article à l’unité !

Pour avoir accès et lire intégralement l’article, vous devez acheter des crédits.

1 article = 3 euros

- S’abonner à Points de vente :

Et accédez à tous les articles et archives que vous souhaitez !

Nous vous proposons différentes formules (Equipe, magazine papier ou numérique)
pour recevoir le magazine chez vous, ses suppléments thématiques, les archives
ainsi que la newsletter bi-mensuelle.

- Identifiez-vous :

Mot de passe oublié

          

Vidéos de points de vente


Fil info

> Retour aux catégories

Fil info

/

  • imprimer l'article
  • Envoyer par mail

Fromageries Bel : hausse du CA porté par l'acquisition de MOM

Avec un chiffre d’affaires de 3,346 milliards d’euros en 2017, le groupe Bel affiche une croissance en hausse de 1,8% essentiellement portée par l’acquisition du groupe MOM (Mont-Blanc-Materne). En décembre 2016. Ainsi, la croissance organique du chiffre d’affaires du groupe s’établit à +2,3% sur l’exercice.

Le groupe Bel enregistre une baisse de 15,6% de son résultat net dans un contexte « de nouvelle flambée des prix des matières premières laitières », indique-t-il dans un communiqué.

Globalement, l’activité a été pénalisée, en particulier dans les pays de la zone Moyen-Orient – Grande Afrique, « durablement touchée par l’instabilité politique et économique, et par la baisse du pouvoir d’achat des populations. Eu Europe et au Moyen-Orient, les hausses de tarif ont été modérées et n’ont pas permis de compenser la forte augmentation des prix des matières premières laitières ».

Les perspectives 2018 sont marquées par l’incertitude forte dans certaines régions où le groupe détient des positions importantes, comme au Proche et Moyen-Orient. Parallèlement, sur ses marchés matures et, notamment, en Europe, l’année débute « avec des négociations commerciales à nouveau tendues, avec une revalorisation tarifaire insuffisante pour couvrir notre investissement dans la revalorisation de la filière laitière, et ce malgré les engagements pris dans la droite ligne des Etats Généraux de l’Alimentation qui se sont tenus au second semestre de 2017 en France ».

Rédaction Points de Vente

FIL D'INFOSFlux RSS Points de vente


Newsletter

inscription

RECHERCHER

  • Consultation libre de nos archives de plus d'un an (+ de 17000 articles).
  • Formule payante pour les articles récents.

Abonnez-vous
dès maintenant !

Je m'abonne à Points de Vente