Outils de Points de Vente.fr
  • Flux RSS

  • Suivez le flux RSS de Points de Vente.fr
  • Partager :

  • Texte :

  • Diminuer la taille du texte de Points de vente.fr
  • Augmenter la taille du texte de Points de vente.fr

- dimanche 30 avril 2017 -

Connexion au site Points de Vente.fr
Abonnement au site Points de Vente.fr
fermer la fenêtre d'inscription

Pour lire l'article

- Acheter l'article :

Vous pouvez acheter l’article à l’unité !

Pour avoir accès et lire intégralement l’article, vous devez acheter des crédits.

1 article = 3 euros

- S’abonner à Points de vente :

Et accédez à tous les articles et archives que vous souhaitez !

Nous vous proposons différentes formules (Equipe, magazine papier ou numérique)
pour recevoir le magazine chez vous, ses suppléments thématiques, les archives
ainsi que la newsletter bi-mensuelle.

- Identifiez-vous :

Mot de passe oublié

          

Vidéos de points de vente


Produits non alimentaires,Qui fait quoi?

> Retour aux catégories

Qui fait quoi?

Jeans denim

  • imprimer l'article
  • Envoyer par mail

Novembre 2010
Jeans denim

Enregistrant une légère croissance, le marché du denim se caractérise par une montée en gamme. En témoignent les collections des principaux intervenants, de plus en plus travaillées.

L’état des lieux - Un marché à fort potentiel

+ 2 % : Le marché des jeans en GMS est toujours dynamique avec une progression du chiffre d’affaires de 2 % et de 0,7 % des ventes en volume.

49 % : C’est la part de marché en valeur des marques de jeans pour hommes en GMS, contre 25 % pour les MDD et 26 % pour les produits sans marque.

+ 5 % : Les dépenses des femmes de 15 ans et plus en matière de jeans progressent de 5 % en valeur après avoir subi une forte dévalorisation l’an passé.

15,8 € : C’est le prix moyen du jean en GMS. Le marché se valorise grâce à la croissance des marques nationales en GMS.

Répartition des ventes de jeans hommes en valeur (source TNS)

76 % de PdM en GMS contre
57 % de PdM sur l’ensemble du marché

Les grands acteurs

Rica Lewis

width="173"Avec plus de 400 000 paires de jeans vendues cette année, Rica Lewis obtient 23 % de part de marché valeur. Grâce à son style, d’abord, avec des collections moins basiques. “Nous avons travaillé avec le bureau de style Carlin pour nous concentrer sur le denim au sens large du terme avec des jeans, mais aussi des tenues complètes“, explique Dominique Lanson, le directeur général. En GMS, la marque poursuit ses efforts sur le merchandising. Son concept de shop in shop, lancé en 2008, séduit : 260 corners aujourd’hui dans l’Hexagone, plus du double d’ici à deux ans. Parallèlement, Rica Lewis complète son offre en s’attaquant à un nouveau canal de distribution : le retail. Pour y parvenir, une collection premium a été lancée en octobre dernier. Baptisée Heritage, elle se compose de mo­dèles de jeans plus travaillés (de 39 à 60 €) reprenant les codes vintage de la marque, avec notamment l’utilisation d’étiquettes datant de 1928. Rica Lewis a fait appel à l’artiste lyonnais Ben pour dessiner une série collector, “L’art est partout”, distribuée aux Galeries Lafayette et sur le site du vépéciste La Redoute. Parallèlement, un accord a été signé avec le club de foot Olympique de Marseille pour la commercialisation d’un pantalon OM by Rica Lewis. “Ces jeans vont nous permettre de cibler un autre canal de distribution“, commente Dominique Lanson, le directeur général.

Complices

width="158"Complices mise également sur les innovations. Des efforts efficaces. En effet, la marque a enregistré 52 M€ au 31 mai 2010, contre 48 M€ en 2009. Après avoir lancé une marque ciblant le retail au cours de l’été, Complices développe aujourd’hui beaucoup de maille (de 25 à 35 €). “Ce sont surtout des gros molletons travaillés dans un esprit vintage“, commente David Sberro, directeur commercial. Et ce, dans une palette de coloris tendance : bordeaux, gris chiné, bleu chiné. Côté jeans, Complices ose travailler le slim à taille basse pour homme : une petite révolution en grande distribution, plus habituée aux coupes classiques. Quant à la ligne femme, dont le modèle phare est en stretch, il s’enrichit d’un modèle 100 % coton, aux délavages très poussés. “Aujourd’hui, le poids des produits basiques est moins important“, note David Sberro. En 2011, Complices souhaite toujours travailler les délavages, son point fort, en profitant de ses infrastructures (une usine en Tunisie lui permet d’être très réactif, de suivre les tendances de la mode et de répondre, ainsi, aux attentes de certains clients). “Aujourd’hui, sur ce marché, la valeur ajoutée reste le délavage et nous avons la chance d’avoir des jeans très travaillés à des prix compétitifs“, ajoute David Sberro.

Les perspectives

width="31"On constate une montée en gamme des collections avec des produits beaucoup plus travaillés (délavages, coupes et matières). Les collections premium se multiplient ainsi que la théâtralisation des modèles en magasin.

width="31"Les GMS perdent du terrain sur l’adulte, et tout particulièrement sur le segment femme, mais elles gagnent des parts de marché sur le jean enfant, son rayon de prédilection. Parallèlement, les chaînes de centre-ville ne cessent de recruter de nouveaux consommateurs (38,4 % de part de marché valeur, soit + 2,3 points), et tout particulièrement sur le segment de la femme.

(Source : Kantar Worldpanel Fashion, cumul de janvier à juillet 2010 vs 2009).

Par Sidonie Wathier

FIL D'INFOSFlux RSS Points de vente


Newsletter

inscription

RECHERCHER

  • Consultation libre de nos archives de plus d'un an (+ de 17000 articles).
  • Formule payante pour les articles récents.

Abonnez-vous
dès maintenant !

Je m'abonne à Points de Vente
retirer la barre videos de Points de vente