Outils de Points de Vente.fr
  • Flux RSS

  • Suivez le flux RSS de Points de Vente.fr
  • Partager :

  • Texte :

  • Diminuer la taille du texte de Points de vente.fr
  • Augmenter la taille du texte de Points de vente.fr

- dimanche 30 avril 2017 -

Connexion au site Points de Vente.fr
Abonnement au site Points de Vente.fr
fermer la fenêtre d'inscription

Pour lire l'article

- Acheter l'article :

Vous pouvez acheter l’article à l’unité !

Pour avoir accès et lire intégralement l’article, vous devez acheter des crédits.

1 article = 3 euros

- S’abonner à Points de vente :

Et accédez à tous les articles et archives que vous souhaitez !

Nous vous proposons différentes formules (Equipe, magazine papier ou numérique)
pour recevoir le magazine chez vous, ses suppléments thématiques, les archives
ainsi que la newsletter bi-mensuelle.

- Identifiez-vous :

Mot de passe oublié

          

Vidéos de points de vente


Fil info

> Retour aux catégories

Fil info

/

  • imprimer l'article
  • Envoyer par mail

Négociations commerciales : la même histoire chaque année

La FCD demande aux industriels de faire preuve de transparence. Les enseignes de la Fédération du Commerce et de la Distribution « appellent solenellement les industriels, notamment laitiers, à faire preuve de transparence, en appliquant, comme l’ont demandé les Ministres, les dispositions de la loi dite Sapin 2, qui prévoit l’inscription, dans les Conditions Générales de Vente, du prix de référence payé aux producteurs. Les éleveurs laitiers doivent pouvoir bénéficier de l’approche responsable adoptée par les distributeurs depuis plusieurs années, ce qui n’a manifestement pas été le cas, ainsi que de la hausse récente des cours. Rien ne peut justifier un tel refus de transparence de la part des transformateurs », indique la FCD dans un communiqué. La Fédération indique que les enseignes adhérentes respecteront les règles sur les clauses de revoyure prévues par la loi, en cas de variation significative des matières premières, « permettant, ainsi, de s’adapter aux évolutions du marché en cours d’année ». 

 

La même histoire chaque année

De son côté, la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) demande à ce transformateurs et distributeurs respectent la loi et donc affichent des objectifs de prix du lait annuels. Chaque année, à cette période, c’est la même chose indique la Fédération : « Les négociations commerciales cristallisent les réactions des négociateurs qui s’invectivent à coup de chiffres invérifiables ». La FNPL appelle les acteurs de l’aval à la décence et « condamne ce jeu de dupes qui n’est pas digne de la situation catastrophique vécue par les éleveurs de lait depuis deux ans (…) En France, la baisse du prix du lait est toujours automatique alors que sa hausse est toujours hypothétique ! Au résultat, c’est toujours le producteur, premier maillon de la chaîne alimentaire, qui trinque. Pour la FNPL, le prix du lait 2017 doit tendre vers son niveau de 2014 ».

La FNPL exige, pour les négociations commerciales en cours, le respect de la loi Sapin 2 qui « oblige les négociateurs à fixer un objectif de prix du lait annuel et à respecter l’encadrement des promotions pour e lait et les produits laitiers. Si les acteurs de l’aval de la filière persistent dans leur volonté de contourner la loi Sapin 2 au détriment des producteurs, la FNPL demande aux pouvoirs publics de faire respecter ce texte qui a été promulgué il y a plus de deux mois. Dans le cas contraire, ce seront les producteurs de lait qui seront, sur le terrain, les gardiens de la foi aux contrevenants. La FNPL n’hésitera pas à pointer les mauvais élèves ! ».

Rédaction Points de Vente

FIL D'INFOSFlux RSS Points de vente


Newsletter

inscription

RECHERCHER

  • Consultation libre de nos archives de plus d'un an (+ de 17000 articles).
  • Formule payante pour les articles récents.

Abonnez-vous
dès maintenant !

Je m'abonne à Points de Vente
retirer la barre videos de Points de vente