Outils de Points de Vente.fr
  • Flux RSS

  • Suivez le flux RSS de Points de Vente.fr
  • Partager :

  • Texte :

  • Diminuer la taille du texte de Points de vente.fr
  • Augmenter la taille du texte de Points de vente.fr

- dimanche 28 mai 2017 -

Connexion au site Points de Vente.fr
Abonnement au site Points de Vente.fr
fermer la fenêtre d'inscription

Pour lire l'article

- Acheter l'article :

Vous pouvez acheter l’article à l’unité !

Pour avoir accès et lire intégralement l’article, vous devez acheter des crédits.

1 article = 3 euros

- S’abonner à Points de vente :

Et accédez à tous les articles et archives que vous souhaitez !

Nous vous proposons différentes formules (Equipe, magazine papier ou numérique)
pour recevoir le magazine chez vous, ses suppléments thématiques, les archives
ainsi que la newsletter bi-mensuelle.

- Identifiez-vous :

Mot de passe oublié

          

Vidéos de points de vente


Solutions,Qui fait quoi?

> Retour aux catégories

Qui fait quoi?

Terminaux de self scanning

  • imprimer l'article
  • Envoyer par mail

Février 2011
Terminaux de self scanning

Le marché est en plein boom en raison des déploiements massifs de certaines enseignes comme Carrefour. Constructeurs et intégrateurs en sont les principaux intervenants.

État des lieux - Un marché qui explose

15 % : C’est le pourcentage de croissance estimée sur le marché français de 2009 à 2010. Ce chiffre devrait continuer à croître de 20 à 30 %, voire plus, en 2011. Le marché a complètement explosé il y a quatre ans avec comme précurseurs Leclerc et Auchan. (source constructeurs).

30 à 40 % : C’est le pourcentage d’accroissement de la productivité dans le magasin, obtenu par la déportation de la phase de scanning sur le client. En outre, le panier moyen d’un consommateur utilisant le self scanning augmente d’environ 20 % par rapport à un client « standard ». La rentabilité pour le magasin est effective à partir de 15 % de passages en caisse effectués par self scanning. A noter Redmarket (Hard Discount de Delhaize) qui réalise 100 % de self scanning (source constructeurs).

600 à 800 € : C’est le budget minimum global à allouer à un terminal de selfscanning. Le montant comprend le terminal mobile, les bornes libre service, le réseau radio qui permet de faire communiquer en temps réel les terminaux mobiles avec le serveur d’applications, les logiciels et les services associés. Le terminal représente 40 à 50 % du projet dans sa globalité (source constructeurs).

width="254"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Acteurs - Deux types d’acteurs : les constructeurs et les intégrateurs

Motorola

width="108"Cet acteur historique du marché du self scanning équipe aujourd’hui à la fois Leclerc, Auchan, Système U, Intermarché et Carrefour. « Le self scanning correspond bien maintenant à une demande de nos clients » développe Bernard Volke, directeur France de l’activité Entreprise Motorola Solutions. Dans le milieu des années 2000, la société a fait le choix de se focaliser sur ses activités de constructeurs et a donc créé un programme ISV, Independant Software Vendor, avec les éditeurs de logiciels.

Toshiba Tec

Toshiba Tec propose des solutions d’encaissement sur le marché français du retail « depuis plus de quarante ans. Nous commercialisons à la fois du matériel, des terminaux points de vente, des logiciels et du service (gestion de projet, installation, maintenance matérielle et logicielle) » souligne Stéphane Der Dagobian, chef de produit marketing chez Toshiba Tec. « Historiquement, nous avons installé les premières solutions Motorola il y a presque 10 ans dans l’enseigne Leclerc » continue-t-il.

Datalogic

width="181"Le département IBS regroupe  regroupe les activités de self scanning pour lesquelles la société se présente comme un fournisseur de solutions complètes allant du matériel au logiciel en passant par les services. « Beaucoup de pilotes ont lieu actuellement et en France. Nous enregistrons des demandes dans la distribution de bricolage ou l’équipement de sport » précise Alexandre Maquet, Country Manager de Datalogic Mobile. « Nous sommes éditeurs de logiciels mais opérons des partenariats avec les autres éditeurs » conclut-il

Wincor Nixdorf

Dans la famille des intégrateurs  avec Toshiba Tec, NCR, IBM ou encore Fujitsu, Wincor Nixdorf intervient de façon globale sur l’édition de logiciels, la constructeur de bornes libre service, la partie réseau sans fil avec ses partenaires industriels comme Cisco, l’intégration et le service (maintenance et formation). « Notre spécificité est que notre logiciel permet à nos clients d’utiliser indifféremment du matériel Motorola ou Datalogic » précise Laurent Houitte, directeur marketing chez Wincor Nixdorf.

Les perspectives - Tout reste à faire !

width="321"

 

 

 

 

 

 

 

width="34"Un deuxième niveau d’utilisation sera atteint par une exploitation plus marketingdonnées issues des terminaux self scanning. Ces dernières intéressent fortement les industriels qui trouveront un nouveau moyen de communiquer avec leurs clients, en one to one. Retours sur les nouveaux produits, promotions personnalisées, ventes croisées, canal de publicité. Toutes les options sont ouvertes et s’appuient sur une meilleure connaissance du consommateur. La difficulté proviendra de la maintenance de ses bases de données clients très importantes et de leur enrichissement par les distributeurs. A charge aux éditeurs de proposer des solutions clés en mains permettant d’administrer ce type d’informations et de définir des campagnes de promotions.

width="32"La téléphonie mobile devrait permettre de s’affranchir du terminal self scanning proposé par le distributeur. Des pilotes sont d’ores et déjà en cours. Le consommateur ainsi équipé de son compagnon de type smartphone, pourra scanner lui-même ses articles via une caméra ou un appareil photo de haute qualité puis en bout de course passer en caisse traditionnelle ou libre service. De la même manière, il pourra recevoir les informations des produits qui lui seront poussées à son passage dans tel ou tel rayon. Les distributeurs réfléchissent également à pouvoir géolocaliser le client et ainsi mieux le piloter à travers le magasin.

Par Sylvie Druart

FIL D'INFOSFlux RSS Points de vente


Newsletter

inscription

RECHERCHER

  • Consultation libre de nos archives de plus d'un an (+ de 17000 articles).
  • Formule payante pour les articles récents.

Abonnez-vous
dès maintenant !

Je m'abonne à Points de Vente
retirer la barre videos de Points de vente