Outils de Points de Vente.fr
  • Flux RSS

  • Suivez le flux RSS de Points de Vente.fr
  • Partager :

  • Texte :

  • Diminuer la taille du texte de Points de vente.fr
  • Augmenter la taille du texte de Points de vente.fr

- vendredi 22 février 2019 -

Connexion au site Points de Vente.fr
Abonnement au site Points de Vente.fr
fermer la fenêtre d'inscription

Pour lire l'article

- Acheter l'article :

Vous pouvez acheter l’article à l’unité !

Pour avoir accès et lire intégralement l’article, vous devez acheter des crédits.

1 article = 3 euros

- S’abonner à Points de vente :

Et accédez à tous les articles et archives que vous souhaitez !

Nous vous proposons différentes formules (Equipe, magazine papier ou numérique)
pour recevoir le magazine chez vous, ses suppléments thématiques, les archives
ainsi que la newsletter bi-mensuelle.

- Identifiez-vous :

Mot de passe oublié

          

Vidéos de points de vente


Business,Actualités

> Retour aux catégories

Actualités

/

CARREFOUR DR

  • imprimer l'article
  • Envoyer par mail

CARREFOUR
Un bilan 2018 sans éclat mais un espoir de rebond

C’est l’heure du bilan pour Alexandre Bom­pard. Sa première année d’activité se boucle sur un exercice 2018 en baisse de 3,1 %, à près de 85 M€. Au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires du groupe a légèrement grimpé de +1,9 % en comparable, à près de 23 M€. Des performances que le PDG du groupe juge “solides”. En France, les ventes progressent timidement de 0,5 %. Plombés par la crise des gilets jaunes et des blocages à l’entrée des magasins, les hypers dévissent de -2,2 %, tandis que les super enregistrent des ventes en hausse de +1,9 % et les formats de proximité, +3,1 %. Le groupe a été pénalisé par des difficultés sur le marché européen. En Espagne, son chiffre d’affaires recule de -1,4 %, de -4,6 % en Italie et de -3,1 % en Belgique. Si l’activité reste soutenue hors Europe (en Amérique latine, notamment, à +12,9 % à magasins comparables), le groupe cède du terrain en Asie (-4,1 %). 

Plan de transformations
Sur le plan financier, il est à rappeler que Carrefour a émis 1,8 Mds€ d’obligations qui lui ont permis de maintenir une maturité moyenne de 3,6 années et de renforcer sa liquidité à moyen terme. La note de Standard & Poor’s attribuée au groupe reste à BBB+ perspective négative et à Baa1 perspective stable par Moody’s. Alexandre Bompart espère ainsi tourner la page de 2017 (ROC à -33 % en France) et réaffirme les ambitions de son plan Carrefour 2022. “En 2018, nous avons revu et simplifié nos organisations, amélioré notre efficience, conclu des partenariats majeurs et mis en place notre nouveau modèle de croissance”, a-t-il déclaré. La transformation de ses organisations a conduit à un plan de départ volontaire de 2 400 collaborateurs en France, 1 000 en Argentine et 1 000 en Belgique. La sortie du périmètre des magasins ex-Dia s’est achevée après la fermeture de 273 unités à fin juillet 2018. À noter également que 2018 a été marquée par une alliance à l’achat avec Tesco et Système U, opérationnelle depuis le dernier trimestre. 

Stratégie digitale
Le groupe qui a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires sur le e-commerce alimentaire de +30 % au quatrième trimestre, renforce sa stratégie digitale en accélérant de déploiement de nouvelles technologies au sein de ses magasins. Ce dernier mise sur les retailtech en s’associant avec Google et Tencent. Il vient, en outre, d’annoncer l’ouverture d’un Hub Digital en résidence à la Station F, prévue pour mars 2019. Par ailleurs, poussé par la concurrence, Carrefour rattrape enfin son retard sur le drive. L’enseigne compte désormais 42 drives piétons et 1 616 drives à travers le monde.

C. Bu

FIL D'INFOSFlux RSS Points de vente


Newsletter

inscription

RECHERCHER

  • Consultation libre de nos archives de plus d'un an (+ de 17000 articles).
  • Formule payante pour les articles récents.

Abonnez-vous
dès maintenant !

Je m'abonne à Points de Vente