Loi Égalim : premier bilan mitigé